Le projet éducatif – Séjours de vacances

ejn2
EJ’N organise des séjours éducatifs depuis 1963, elle est donc riche d’histoire. Les séjours d’ EJ’N s’organisent sur la base des valeurs éducatives et pédagogiques inscrites dans son projet éducatif dont voici les principales lignes

Le Projet Educatif d’EJ’N se décline autour de :

 

Trois postulats de départ :

  • La famille, l’école et les loisirs sont trois temps, trois espaces et trois acteurs complémentaires d’une éducation globale.
  • L’éducation se prolonge pour tous, tout au long de la vie, au travers de la formation, des expériences, des rencontres et des échanges.
  • Les loisirs et les vacances constituent des temps essentiels dans le développement de l’enfant. Ils sont sources d’éducation, de plaisir, de découverte et de lien social.

Quatre besoins fondamentaux :

Respirer

« EJ’N choisit ses implantations, ses lieux de séjours, d’activités … notamment pour la qualité de l’air que l’on peut y respirer ».

« Nous devons privilégier les activités en extérieur, les activités de plein air ».

Le repos, le sommeil

« Le séjour éducatif est un lieu privilégié pour respecter les rythmes et éduquer chaque membre de la collectivité à la gestion de ces rythmes biologiques et éducatifs».

« Le droit à ne rien faire permet à des enfants de s’isoler, de se reposer… »

L’alimentation

« Manger dans un séjour, ce n’est pas que s’alimenter. Manger avec les autres, partager, échanger, être ensemble sont des actions aussi importantes que de manger équilibré ! ».

« Autant que faire se peut, nous devons favoriser l’achat local des denrées, l’achat de produits se rapprochant d’une production biologique et dans des conditionnements respectant au maximum l’environnement ».

L’hygiène, la santé

« L’hygiène et la santé doivent être pris en compte au même titre que l’activité dans l’élaboration, le vécu et l’évaluation de nos séjours éducatifs ».

« Le respect de la pudeur de chacun, des différences, de l’image de soi… doivent être admis par chaque adulte »

Un principe : la prise en compte de l’autre

“Quelque soit le statut d’une personne, ses fonctions, son âge, ses origines, son sexe… la considération que l’on porte à chaque individu est primordiale et unique à la fois.”

“La moquerie si petite soit-elle, l’injure, la brimade, le rapport de force, l’autorité excessive et dépassée, les distinctions subjectives (raciales ou sexuelles par exemple), les délits de faciès… sont inacceptables, doivent être évoqués et toujours sanctionnés.”

Un objectif : la socialisation

“Renoncer à la toute-puissance des pulsions individuelles pour accéder au pouvoir exercé dans un collectif responsable, telle pourrait être notre définition de la socialisation dans nos séjours”.

“Vivre ensemble fait référence à la vie d’un individu dans un groupe. Pour autant le poids du groupe ne doit pas écraser l’individu, mais au contraire lui permettre de s’épanouir dans ce groupe, d’être reconnu”.

Une valeur : la solidarité

“Être solidaire, c’est mettre en commun des moyens pour atteindre un but désiré par chaque parti en présence”.
Voilà ce qui prédéfini toutes nos raisons d’œuvrer à EJ’N, c’est bien le fait d’être “solidaire entre”. Mais il ne faut pas minimiser non plus le fait d’être “solidaire avec “.

Une approche : l’activité

« Cette activité n’est pas isolée dans un séjour, mais elle doit s’inscrire dans une continuité, une progression, dans une démarche éducative, où toutes les formes de pédagogie active peuvent trouver leur place ».

« L’activité peut bien sûr être stimulée et impulsée par les adultes, mais les équipes doivent en priorité rechercher à bâtir au début des séjours les activités avec les enfants, pour les amener au fur et à mesure vers une participation plus active. L’activité doit partir des enfants et des jeunes et pour cela, chaque adulte doit être en permanence à l’écoute ».

Un enjeu : l’Éducation à l’environnement

“L’éducation à l’environnement participe au développement durable dans les micro sociétés que forment les séjours éducatifs, nous y retrouvons les enjeux environnementaux mondiaux. Pour cela, éduquer à l’environnement, c’est éduquer à la citoyenneté”.

“L’éducation à l’environnement est aussi au cœur de la relation à l’autre évoquée précédemment. Eduquer à l’environnement, c’est aussi savoir être et savoir vivre dans son propre environnement naturel et social”.

Un état d’esprit : l’interculturel et la citoyenneté européenne

“Dans notre manière de voir le monde, la différence et la diversité sont sources de richesses et de développement personnel”.

“L’interculturel fait parti de nos réponses à la mondialisation et aux standardisations attachées aux modes de consommation, aux inégalités, aux conflits…”.

Les commentaires sont fermés.